Anxiété de séparation

destruction chien

Votre chien aboie, pleure, détruit lors de vos absences ?

Comment remédier à cette situation désagréable pour vous et votre voisinage mais aussi provoquant le mal-être de votre chien ?

Tout d’abord, en s’assurant que ce n’est pas le manque d’activité de votre chien ou l’ennuie lors de vos absences.

Pour cela, veillez à répondre aux besoins quotidiens du chien :

  • Dépense physique (Plusieurs promenades quotidiennes, jeux, rencontres de congénères, mastication etc)
  • Dépense mentales (Jeux de stimulation, travail du flair, nouveaux tricks, etc)

Malgré les dépenses de votre chien, il continue ses aboiements, pleure, détruit, etc ?

Cette situation ressemble bien à une anxiété de séparation.

Comment y remédier ?

  • Ne grondez pas votre chien lors de votre retour.
  • Ignorez votre chien lors de vos départs et arrivées, ils doivent être considérés comme une action banale.
  • Rompez les habitudes ! Ne prenez pas vos clés seulement lors de vos départs, jouez avec à plusieurs moments de la journée, afin que votre chien n’assimile pas le bruit des clés avec votre départ. Idem avec tous les objets / accessoires dont vous vous servez lors de vos départs.
  • Ouvrez / fermez votre porte sans partir. A renouveler plusieurs fois par jour
  • Ouvrez / sortez / rentrez immédiatement sans tenir compte de votre chien, même si il aboit ou pleure. Au fur et à mesure, augmentez d’abord la durée (30 secondes, 1 minutes, 2 minutes, etc) puis la distance.
  • Mettez en place un turnover dans vos jouets. Laissez seulement 1 ou 2 jouets lorsque vous êtes présent et laissez 5 / 6 jouets lors de vos absences.
  • Utilisez des jouets types Kong où l’on peut mettre friandises, fromage, etc (Mettez les au congélateur pour une plus grande durée d’utilisation)
  • Utilisez des jeux de stimulation mentale, et ou des tapis de fouille par exemple.
  • Éparpillez la ration quotidienne de votre chien afin qu’il soit occupé à la chercher

Patience et cohérence seront les mots d’ordre afin de remédier à cette anxiété.

Un chien peut ne pas présenter ces troubles, puis soudainement à la suite d’un événement, ils peuvent survenir. Milk par exemple, a connu une anxiété de séparation à la suite de notre déménagement.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *