,

Danger des chenilles

 Les chenilles processionnaires :

Les tiques et les puces sont systématiquement évoquées comme de grandes menaces pour les chiens, de même que les moustiques. En revanche, les chenilles processionnaires sont rarement citées et pourtant elles peuvent être dangereuses pour les chiens et les humains.

Les chenilles processionnaires du pin sont appelées de cette façon car c’est dans cet arbre que le papillon “Thaumetopoea pityocampa” pond ses œufs. Les chenilles sont donc les larves de ce papillon, qui se nourrissent des aiguilles du pin. Lorsqu’elles quittent les pins pour aller s’enterrer et muer, elles se déplacent en files indiennes ou en processions, d’où leur nom. Cette procession se déroule généralement au printemps. C’est bien sûr à cette époque que les chenilles sont dangereuses pour les chiens.

Attention, durant les hivers relativement doux, comme cette année, les chenilles descendent des pins plus tôt.

Chenilles processionnaires

Quels dangers pour les chiens ?

Les chenilles processionnaires du pin sont recouvertes de poils particulièrement urticants. Ces derniers leur permettent de se défendre pendant leur marche durant laquelle elles se sentent vulnérables. Il s’agit de petits poils quasiment invisibles qui se détachent très facilement, au moindre contact, et contiennent un poison violent qui se diffuse dans la peau et les muqueuses de celui qui s’y frotte.

Le chien est donc particulièrement exposé, ayant l’habitude de renifler, de mordiller, de manger tout ce qu’il trouve. Même un coup de vent peut emporter ces poils urticants et les déposer sur le chien sans qu’il y ait eu un contact physique en amont.

Chenilles processionnaires danger chien

Les symptômes principaux pour le chien

Une fois piqué le chien subit une violente irritation, pouvant aller jusqu’à une allergie. Cette irritation le pousse à se lécher, se gratter, et ne fait que répandre les poils et déclencher d’autres types de réactions. On peut alors constater des inflammations, des brûlures, des œdèmes, des réactions de douleur… et une salivation importante, la langue et les babines étant presque systématiquement atteintes.

Très vite peuvent survenir deux conséquences graves : la nécrose de la langue qui peut laisser des lésions importantes voire fatales, et le choc allergique ou anaphylactique, qui va affecter notamment la respiration du chien.

Ces réactions violentes et graves doivent être prises en charge par un vétérinaire au plus vite.  Si vous constatez ces symptômes chez votre chien, au printemps surtout, vous devez avoir pour réflexe de penser aux chenilles processionnaires et contacter immédiatement votre vétérinaire.

Attention à vous en manipulant votre chien car vous pourriez bien subir aussi les effets des piqûres des poils des chenilles processionnaires. Elles sont aussi virulentes sur les humains.

D’ailleurs soyez prudents vis à vis des réactions de votre chien. Subissant une douleur intense, une morsure “involontaire” pourrait vite arriver.

Danger chien

Quels traitements si votre chien est rentré en contact avec des chenilles processionnaires ?

Malheureusement il n’y a pas d’antidote ni de traitement particulier mais plutôt des soins à prodiguer rapidement en urgence par le vétérinaire:

En attendant le vétérinaire ou sur la route vous pouvez :

    • Nettoyer votre chien, en particulier bouche, oreilles et yeux (en maintenant la tête vers le bas pour ne pas entraîner de poils urticants vers la gorge)
    • Emmener votre compagnon de toute urgence au cabinet vétérinaire
    • Promener vous toujours avec les tubes d’homéopathie suivants :                                                                                                                                                                              – Apis Melliffica 9 ch (contre l’œdème)
      – Cantharis 9 ch (contre la brûlure)
      – Ledum Palustre 9ch (contre les effets des piqûres d’insectes)Administrer 3 à 5 granules (selon la taille de l’animal).
      Vous renouvelez les prises toutes les 10 à 15 min, jusqu’à l’arrivée chez le vétérinaire.

Soin naturel

    • Suivre l’évolution des plaies et nécroses, surtout celles affectant la langue, qui peuvent être très invalidantes et empêcher un chien de manger

Comment éviter les chenilles processionnaires ?

La meilleure manière de protéger votre chien des chenilles processionnaires de pin est l’anticipation. Il faut éviter de le sortir au printemps dans des zones où il est probable de rencontrer des chenilles (les forêts de pin), observez les pins pour voir si il y a des nids et vous en éloigner. Ne manipulez pas vous-même des chenilles avant de caresser votre chien. Et prévenez la mairie ou les pompiers lorsque vous en trouvez lors de vos promenades. Seuls les spécialistes peuvent s’en charger car il est très difficile de s’en débarrasser.

Comment s’en débarrasser ?

Il y a peu de prédateurs. Les oiseaux en général ne les mangent pas à cause de leurs poils urticants et de leur mauvais goût. Seul le coucou s’attaque aux chenilles, parfois même dans leur nid. Et la mésange chasse la première forme larvaire et parfois lorsqu’elles sont en procession.

Leur principal prédateur est le grand calosome, un carabe, insecte coléoptère vivant ordinairement sur le sol, aux élytres avec des reflets verts métalliques. C’est la larve de calosome, ressemblant quelque peu à une chenille, qui en fait la plus grosse consommation. Elle monte parfois aux arbres pour attraper ses proies. Plusieurs espèces de guêpes ainsi qu’un champignon, le cordiceps, peuvent les parasiter.

Chenilles processionnaires - nids

On commence également à voir des Éco-Pièges sur les pins, souvent installés par les mairies.

L’Éco-Piège est un dispositif placé autour du tronc des pins ou des cèdres. Il permet de capturer les chenilles processionnaires du pin lorsqu’elles descendent en procession pour aller s’enterrer.

L’Éco-Piège apporte une solution alternative, basé sur la biologie de ces chenilles.

Chenilles processionnaires - arbres

Il existe également des pièges à phéromones, il va permettre la capture des papillons mâles qui est le stade “adulte” de la chenille, réduisant ainsi la reproduction donc le nombre des futures chenilles.

Chenilles

Soyez vigilants lors de vos balades et évitez les zones à risque lors de la période de processions !

N’hésitez pas à signer la pétition contre la prolifération des chenilles !

Lien pétition contre la prolifération des chenilles

Mon chien creuse

 

Le besoin de creuser pour le chien

Votre chien creuse dans votre jardin et vous souhaitez qu’il arrête ?

La première chose est de savoir pourquoi votre chien creuse ?

En général la solution est dans l’une de ces trois explications :

Votre chien est à la recherche de fraîcheur : Il creuse et se couche dans son trou. Que faire ? Lui réserver un coin fraîcheur pourrait éviter les trous (Accès au carrelage frais, piscine coquillage, accès à une pièce fraîche, etc).

Votre chien est à la recherche d’un “objet” : Il creuse et mastique ce qu’il trouve. Que faire ? Votre chien est à la recherche d’une racine ou autre sous terre. Trouvez lui ce qu’il recherche en creusant et donnez lui pour oublier les trous dans votre jardin.

Creuser est son activité / un besoin : Il creuse sans raison apparente. Votre chien s’ennuie peut-être ou tout simplement aime creuser. Alors apprenez lui à creuser lors de vos balades extérieures afin de répondre à ce besoin et les trous dans le jardin disparaîtront.

Certaines races sont plus prédisposées à creuser que d’autres, par exemple, Milk répond au troisième point, il aime creuser et lui empêcher de creuser serait ne pas respecter son besoin.

Pour éviter des trous dans notre jardin, nous permettons à Milk de creuser régulièrement lors de nos balades extérieures afin de répondre à son besoin.

Ps : Vous pouvez également apprendre à votre compagnon à creuser dans un coin chez vous pour que cela ne gêne personne ou lui donner accès à un bac à sable avec des jouets enfouis pour l’inciter à y creuser. 😉

 

Les besoins du chien - creuser

Anxiété de séparation

Votre chien aboie, pleure, détruit lors de vos absences ?

Comment remédier à cette situation désagréable pour vous et votre voisinage mais aussi provoquant le mal-être de votre chien ?

Tout d’abord, en s’assurant que ce n’est pas le manque d’activité de votre chien ou l’ennuie lors de vos absences.

Pour cela, veillez à répondre aux besoins quotidiens du chien :

  • Dépense physique (Plusieurs promenades quotidiennes, jeux, rencontres de congénères, mastication etc)
  • Dépense mentales (Jeux de stimulation, travail du flair, nouveaux tricks, etc)

Malgré les dépenses de votre chien, il continue ses aboiements, pleure, détruit, etc ?

Cette situation ressemble bien à une anxiété de séparation.

Comment y remédier ?

  • Ne grondez pas votre chien lors de votre retour.
  • Ignorez votre chien lors de vos départs et arrivées, ils doivent être considérés comme une action banale.
  • Rompez les habitudes ! Ne prenez pas vos clés seulement lors de vos départs, jouez avec à plusieurs moments de la journée, afin que votre chien n’assimile pas le bruit des clés avec votre départ. Idem avec tous les objets / accessoires dont vous vous servez lors de vos départs.
  • Ouvrez / fermez votre porte sans partir. A renouveler plusieurs fois par jour
  • Ouvrez / sortez / rentrez immédiatement sans tenir compte de votre chien, même si il aboit ou pleure. Au fur et à mesure, augmentez d’abord la durée (30 secondes, 1 minutes, 2 minutes, etc) puis la distance.
  • Mettez en place un turnover dans vos jouets. Laissez seulement 1 ou 2 jouets lorsque vous êtes présent et laissez 5 / 6 jouets lors de vos absences.
  • Utilisez des jouets types Kong où l’on peut mettre friandises, fromage, etc (Mettez les au congélateur pour une plus grande durée d’utilisation)
  • Utilisez des jeux de stimulation mentale, et ou des tapis de fouille par exemple.
  • Éparpillez la ration quotidienne de votre chien afin qu’il soit occupé à la chercher

Patience et cohérence seront les mots d’ordre afin de remédier à cette anxiété.

Un chien peut ne pas présenter ces troubles, puis soudainement à la suite d’un événement, ils peuvent survenir. Milk par exemple, a connu une anxiété de séparation à la suite de notre déménagement.